« Pardonnez-moi, Jésus, parce que je sais que vous êtes une personne courageuse et pleine d’amour. Vos intentions sont bonnes. Mais de mon point de vue, ça m’a tout l’air d’être deux mille kilomètres de mauvaise route. »
[…]
– Alors, c’est cela qui explique que vous vous soyez retiré dans votre nirvana personnel, finit-il par dire.
– On pourrait dire ça, répondit Tarzan, se mettant debout pour s’étirer. Pourquoi me cogner la tête contre une abstraction du pénis ? Et vous, qu’est-ce que vous faites là, dans ce désert plein de serpents, à vous faire cuire le derrière sur un rocher brûlant ?
– Je me prépare pour ma mission.
– Qui est… ?
– Changer le monde.
Tarzan se frappa le flanc si fort qu’il en tordit son harmonica.
– Le monde est en perpétuel changement, rugit-il. Il ne fait pas grand-chose
à part changer. […] Il change chaque seconde céleste qui passe, et sans que personne ne l’aide. Pourquoi voulez-vous y ajouter votre grain de sel ?

Une bien étrange attraction – Tom Robbins


Cette chronique a déjà été lue 5238 fois.

%d blogueurs aiment cette page :