Revoici un petit florilège des mots clés qui ont amené les internautes jusqu’à moi. Je vous ai épargné ce mois-ci tous les mots clés de ceux qui cherchent à tout prix à savoir ce qui se passe à la page 113 de Sukkwan Island, car ils étaient de nouveau nombreux.

  • « bosser du chapeau » : après le mois dernier, vous avez été nombreux à cliquer sur le lien que je vous avez donné, je pense 😉
  • alberg besançon : pour ça, je pense que ça serait plus simple d’utiliser les Pages Jaunes, non ?
  • c koi in vivo : oh le bonheur du langage sms. In vivo, c’est un livre cher internaute.
  • comment devient on sumo : en lisant le livre de Eric-Emmanuel Schmitt ? En même temps, je ne suis pas sûre !
  • cooment on lis 13h30 en anglais : alors on peut dire 1:30pm ou aussi « half past one »
  • déçus des rencontres trop précipitées : ah mais pourquoi se précipiter aussi ? Prendre son temps, c’est pas mal. Au temps où Internet n’existait pas, il fallait bien qu’on le prenne le temps avant d’avoir une réponse à une lettre.
  • faire l’amour dans les wc / faire l’amour dans toilette : oh ben mince, le voilà de retour. Je sais toujours pas quoi répondre moi…
  • image tu a était tagué : oui c’est vrai. Ici même. Ou encore .
  • l’homme qui mangea le 747 histoire vraie? je ne pense pas, non. Mais en même temps, de nos jours, plus rien ne m’étonne. Donc si ça se trouve…
  • la nonne obsedee : pas ici, non. On n’a rien de tel en stock.
  • la vie est une succession d’emmerde : oui, oui, ça arrive souvent. Mais si tu vois le côté positif des choses, tu devrais aussi y trouver du bon. Et sinon, tu peux toujours aller te plaindre chez Viedemerde, c’est fait pour ça !
  • lys symbole des prostituee : ça je ne savais pas. Maintenant pour le replacer dans une concersation, ça va pas être évident non plus.
  • quoi faire de ses week ends : lire, allez au ciné, faire une expo, voir ses amis, se balader, …
  • récit de quelqu un qui a tue qui raconte son crime dans un plaidoyer : Heu, comment dire…
  • syndrome de la lenteur : ah celui-ci je ne le connais pas.

A demain pour reparler de livre cette fois.

Cette chronique a déjà été lue 1346 fois.

%d blogueurs aiment cette page :