Voyage sur le coin d’un zinc ou au bout de la galaxie; voyage immobile ou rêvé; voyage surréaliste ou plus terre-à-terre… Daniel vous invite à bord !

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Je suis régulièrement Daniel et j’aime beaucoup sa façon d’écrire ses chroniques. Alors quand il a sorti son livre, j’avais envie de le découvrir. Et c’est à grâce à Alex-Mot-à-Mots que j’ai pu enfin le lire. Merci à toi pour le prêt !

La quatrième de couv :

Coins de table, bars à histoires, voyages lointains ou intérieurs, sourires et grincements de dents, exercices de style et encres sympathiques : voici un recueil de nouvelles constitué de mille éléments issus d’un quotidien réel ou rêvé, à moins que ce ne soit le contraire.

Mon avis :

18 petites nouvelles sympathiques nous emmènent poser notre verre au zinc d’un bar avec, par exemple, Un verre chez Roger. Là vous ferez la connaissance d’un étrange extra-terrestre condamné à traduire des textes dans des dialectes du fin fond de la galaxie (un aperçu de ce que doit parfois vivre Daniel lui-même ?). Direction ensuite la Bourse avec A-coups de Bourse. Un courtier se voit offrir un job dangereux où l’objectif est d’atteindre un rendement de 50% sur les placements pour un drôle de bonhomme qui tue tous ceux qui n’atteindraient pas ce chiffre. Au fur et à mesure des jours, notre pauvre courtier peut suivre à la télé les meurtres de ses pauvres prédécesseurs malchanceux…

Mais il est l’heure de grignoter un petit morceaux et quoi de mieux que les bêtises de Cambrai pour cela ? Une authentique bêtise vous en apprendra un peu plus sur les origines supposées locales de ces douceurs… Mais il vous faudra aussi découvrir, dans Révolution moins une, l’étrange expérimentation scientifique et un peu anachronique de trois scientifiques qui ont décidé d’«améliorer l’ordinaire gastronomique des temps paléolithiques».

Petits voyages entre rêve et réalité, avec humour ou un ton un peu plus surréaliste, l’ensemble ne pourra que vous plaire si vous aimez la plume de Daniel.

Détails :

Auteur : Daniel Fattore
Editeur : La Plume noire
Date de parution : 06/04/2010
96 pages

Cette chronique a déjà été lue 3826 fois.

%d blogueurs aiment cette page :