Découvrez la vie d’un journal et les dessous des salles de rédaction. Tom Rachman nous déroule l’histoire d’un titre sur plus d’un demi siècle !

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Choisis totalement au hasard, chez le bouquiniste.

La quatrième de couv :

Ils sont pathétiques, ils sont incompétents, ils sont harcelés par le destin – bref, ils sont irrésistibles. Ces éternels abonnés à l’infortune ont tous en commun de graviter autour d’un anonyme et farfelu journal international basé à Rome.

Sous la houlette du très incapable directeur de la publication Oliver Ott, petit-fils de l’énigmatique fondateur du quotidien, il y a entre autres Lloyd Burko, vieux correspondant à Paris, au bout du rouleau et prêt à tout pour vendre un article ; Arthur Gopal, le préposé aux nécrologies et aux mots croisés, frappé par une tragédie familiale qui va donner un ironique coup d’accélérateur à sa carrière ; Winston Cheung, pigiste débutant au Caire, vampirisé par un reporter sans foi ni loi ; Ruby Zaga, la vieille fille persuadée (à raison) d’être la paria de la rédaction ; ou encore Ornella de Monterrecchi, lectrice un peu trop scrupuleuse à qui sa fidélité exhaustive a coûté vingt ans de retard sur l’actualité…

Roman choral magistralement orchestré, Les Imperfectionnistes raconte, en onze histoires croisées, les mésaventures hilarantes de ces « chiens écrasés » de l’existence, dressant au passage, avec une acuité redoutable, la fresque d’un demi-siècle dans les coulisses de l’univers médiatique, de son âge d’or à son crépuscule.

Mon avis :

Vous avez toujours rêvé de savoir comment ça se passe dans une salle de rédaction ? Les imperfectionnistes pourra vous en donner un bon aperçu. C’est en 1953 que Cyrus Ott décide de lancer à Rome un journal de langue anglaise qu’il décide de distribuer dans le monde en