« La crise » te propose, à l’amiable, de rompre ton CDI, et si tu pouvais partir la semaine prochaine ce serait bien.

(…)

« La crise » c’est une blague à Toto avec les moyens d’Hollywood et les dégâts d’Hiroshima.

(…)

« La crise » est un suspens à durée déterminé renouvelé à l’identique à chaque fin de mois. Une tension dramatique nécessaire. Un climax leitmotiv. Une errance cyclique. Une addiction involontaire.

La crise – Joachim Séné


Cette chronique a déjà été lue 1414 fois.

%d blogueurs aiment cette page :