La quatrième de couv :

Au cour de l’Amérique, un conte moderne, original et tendre, sorte d’hymne à l’amour, qui met en scène des personnages émouvants de simplicité et de vérité.

J. J. Smith, la trentaine ordinaire, a fait de l’extraordinaire son quotidien : toujours parti aux quatre coins du monde, il homologue depuis près de quinze ans des records plus époustouflants les uns que les autres pour le fameux Livre des records. Malheureusement, lui qui a pour ainsi dire tout vu n’a jamais connu l’amour, le vrai. Sommé par son supérieur hiérarchique de dénicher de plus spectaculaires performances, il apprend par une lettre anonyme que dans un champ, perdu au fin fond du Nebraska, Wally Chubb mange pièce après pièce un Boeing 747 pour les beaux yeux de la jolie Willa Wyatt. Et J. J. de courir vérifier cette incroyable prouesse sans se douter qu’il va trouver bien plus qu’un nouveau record à valider…

Mon avis :

Un livre acheté par hasard, chez mon bouquiniste d’occasion parce que la couverture m’a plu et que la 4ème de couv était sympa.

Sans être une révolution, ce livre est divertissant. On soutient J.J. dans sa quête de sens ; on a envie que Wally prouve son amour et sauve sa ville en mangeant son 747 ; on veut voir Willa faire découvrir l’amour à J. J.

L’auteur tombe parfois un peu dans les clichés mais, pour une lecture facile sur le bord de la plage – même si ça n’est pas trop la période – ou au coin d’un bon feu après une journée épuisante, on peut se laisser tenter.

J’espère seulement que si vous achetez ce livre, vous ne tomberez pas sur le même tirage que le mien qui, malheureusement, comprenait encore des coquilles.

Détails :

Auteur : Ben Sherwood
Editeur : Belfond
Date de parution : 2002
271 pages

Cette chronique a déjà été lue 7304 fois.

%d blogueurs aiment cette page :