Comme neige - Colombe BoncenneÇa se lit comme une enquête policière. Une fois commencé, vous ne pourrez plus le lâcher ! Une belle réussite pour ce premier roman !

La quatrième de couv :

« Je vis la pile d’ouvrages sur mon bureau, tous les romans d’Émilien Petit réunis là. Je m’adressai à l’auteur, l’appelant par son prénom, comme si c’était un vieil ami : ’Émilien, cher Émilien, Neige noire, qu’en as-tu fait ?’. »

À la maison de la presse de Crux-la-Ville, Constantin Caillaud découvre par hasard Neige noire, un roman d’Émilien Petit dont il croit pourtant avoir tout lu. Excellente trouvaille, elle va lui donner l’occasion rêvée de recontacter Hélène, sa maîtresse évanescente qui lui a fait aimer cet auteur. Mais au moment de la revoir pour lui confier le livre-sésame, il ne parvient plus à le retrouver. Il cherche alors sur Internet : aucune trace. S’adresse à l’éditeur : le titre n’a jamais figuré au catalogue. Qu’à cela ne tienne, Constantin écrit à Émilien Petit et à ses amis écrivains : tous nient l’existence de Neige noire.

Un jeu malicieux entre fiction et réalité qui peut donner le vertige.

Mon avis :

On a tous un auteur fétiche. Celui dont on va surveiller avec impatience la prochaine parution, car en manque de ses mots ou de sa petite musique si particulière. Alors imaginez si vous pensiez avoir tout lu de cet auteur fétiche et qu’un jour, en vacances, vous découvriez, au hasard d’une maison de presse de campagne, un petit ouvrage inédit. Dont vous n’aviez même jamais entendu parler… C’est ce qui arrive à Constantin. Expert-comptable dans une imprimerie, grand lecteur, il se retrouve, le temps d’un week-end, dans ce petit village avec sa femme Suzanne pour tenter de recoller les morceaux.

Pourtant, dès qu’il aura Neige noire entre les mains, plus rien d’autre ne comptera. Car s’il reconnaît bien la musique d’Émilien Petit, son auteur préféré, il ne trouve nulle part la trace de ce livre: ni dans la bibliographie de l’auteur, ni sur internet ou sur le site de la maison d’édition. Il en profite pour recontacter sa maîtresse Hélène, attachée de presse et celle qui lui a fait découvrir l’auteur pour tenter d’en découvrir plus… Mais rien, aucune trace de ce petit roman. Il va alors se lancer dans une enquête approfondie, sollicitant la maison d’édition, l’auteur lui-même alors qu’il s’est retiré de la vie publique depuis longtemps. De fil en aiguille, il va impliquer les « amis » de l’auteur. Jean-Philippe Toussaint, Olivier Rolin ou Antoine Volodine vont donc chacun à leur manière participer à cette quête insensée.

Ça se lit comme une enquête policière. Une fois commencé, vous ne pourrez plus le lâcher ! Qui a écrit Neige noire ? Est-ce Émilien Petit ? Un nègre ? Quelqu’un d’autre ? Et pourquoi Constantin ne retrouve-t-il trace de ce livre nulle part ? Même pas sur internet ? Est-ce que l’auteur l’aurait fait retirer des étagères de toutes les librairies ? Pour cela, il vous faudra lire ce petit livre. Et je suis prête à parier que la fin vous surprendra, comme j’ai été surprise. Une belle réussite pour ce premier roman !

Extrait

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur.

Détails :

Auteur : Colombe Boncenne
Éditeur : Buchet Chastel 
Date de parution : 01/01/2016

Cette chronique a déjà été lue 2733 fois.

%d blogueurs aiment cette page :