Des bris de Futur - Lilian PeschetMême si vous n’êtes pas amateur du genre de l’anticipation, vous pourriez passer un bon moment !

La quatrième de couv :

L’on ne cesse jamais de se demander où va le monde, ce que le futur nous réserve ou encore à quelle sauce nous serons mangés. Le rythme des nouveautés et des révolutions techniques est tel que souvent, arrêtés sur le bas-côté, les mains sur les genoux, essoufflés, nous voyons les choses passer, se passer, interrogatifs : où tout cela peut-il bien nous mener ?

C’est à cette question que Lilian Peschet répond avec Des bris de futur, recueil de nouvelles d’anticipation imaginées sous l’angle social et sociétal. Résumer Des bris de futur à cela serait pourtant réducteur. L’exercice resterait plaisant bien sûr, mais bien moins savoureux, s’il n’était passé par la moulinette caustique et empreinte d’humour noir de Lilian Peschet.

Mon avis :

Huit petites nouvelles pour nous parler d’un futur possible. Il y a ce fils qui veut tenter une nouvelle méthode pour sauvegarder l’esprit de son père lors de sa mort afin d’enfin comprendre pourquoi il lui en veut tant. Il y a ces parents, prêts à signer pour la meilleure éducation pour leur futur enfant, mais à quel prix ! On apprend aussi que dans ce futur, il n’y a plus d’auteur. Tout a été industrialisé et chacun occupe une fonction précise dans la chaîne du livre. Fini l’improvisation, l’inspiration…

Ces futurs potentiels ne sont pas très éloignés de notre monde actuel. Dans 10 ans, 15 ans, on pourrait s’approcher de certaines de ces situations. C’est ce qui rend l’ensemble assez attrayant, même si, pour moi, certaines nouvelles sont un peu trop courtes pour réellement se plonger dans l’histoire.

Le tout est traité avec beaucoup d’ironie et un petit côté pince-sans-rire plutôt intéressant. Bref, même si vous n’êtes pas amateur du genre de l’anticipation, vous pourriez passer un bon moment !

Détails :

Auteur : Lilian Peschet
Editeur : La matière noire
Date de parution : 01/2014

Cette chronique a déjà été lue 13601 fois.

%d blogueurs aiment cette page :