Gouverneurs de la rosée - Jacques RoumainAu-delà de l’intrigue, c’est la langue qui vous séduira. Tantôt pleine de sensibilité, tantôt engagée, elle vous accompagnera jusqu’au coup de théâtre final ! A découvrir !

La quatrième de couv :

« Tout le monde a été touché par les amours de Manuel et d’Annaïse. Aux citadins haïtiens et aux lecteurs étrangers, le roman a révélé la vie paysanne, qu’ils ignoraient autant les uns que les autres. Les évocations du paysage haïtien ont enchanté ; la vieille Délira a éveillé la compassion ; les ronchonnements de Bienaimé ont amusé ; les trouvailles linguistiques de Roumain ont suscité l’admiration. On pourrait presque dire que la critique a été unanime, d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique, à élever Gouverneurs de la rosée au rang de chef-d’œuvre. » Léon-François Hoffmann

Mon avis :

Il a quitté son village natal depuis plus de 15 ans pour aller chercher du travail. Lorsqu’il revient retrouver son père et sa mère, c’est un village au bord de la folie qu’il découvre. Le manque d’eau a divisé les habitants et les familles, créant deux clans que plus rien ne semble pouvoir rassembler. Et pourtant, Manuel est sûr qu’une solution existe. Une solution pour ramener l’eau au village et tenter de restaurer la bonne entente d’antan. D’autant qu’il est tombé amoureux d’Annaïse… Une jeune femme de l’autre clan. Il va travailler jusqu’à l’épuisement pour sauver ses parents, son village, son futur amour…

Il y a de l’amour dans ce livre, comme décrit dans la 4e de couverture. L’amour entre deux personnes qui se reconnaissent malgré les différences. Il y a aussi l’amour d’un homme pour ses parents, pour sa terre natale, pour son pays. Mais il y a également beaucoup de dignité dans ce texte. Un appel à se prendre en main, à refuser la fatalité pour, toujours, tenter de trouver de nouvelles manières d’avancer, de pardonner et d’aimer.

Et puis, il y a aussi cette langue, belle, jusque dans les mots de patois local. Au-delà de l’intrigue, déjà captivante, c’est la langue aussi, surtout, qui vous séduira. Tantôt pleine de sensibilité, tantôt engagée, elle vous accompagnera jusqu’au coup de théâtre final ! A découvrir !

Extrait:

Un extrait a été posté dans l’extrait du mardi.

Détails :

Auteur : Jacques Roumain
Editeur : Zulma
Date de parution : 07/11/2013
224 pages

Cette chronique a déjà été lue 2296 fois.

%d blogueurs aiment cette page :