La quatrième de couv :

Jacques Daniel est fun, sympa, drôle, léger, inventif, généreux, subtil, coloré, il est à la fois fort et faible, il a la pêche, la pépêche, la chepé, c’est que du plaisir, de la fête, de faible, de la vie, de l’énergie positive, un hymne à la liberté, une sorte de soleil qui se fend la poire, j’ai envie de dire un peu comme dans un épisode de Deux frites à Miami.

Mon avis :

Alors, comment dire ? Ce livre est un O.V.N.I.

Le style d’écriture est assez déroutant avec une écriture très familère :
« … c’est tipar et pis on file aux jardi chez Pignol (le bistro de Cora) où on a nos habitudes. après les premiers godets me vlà un chouille dans le muguet et jdis à Luc sans bosser du chapeau à nouille […] ». Voila le reste est à l’avenant.

C’est donc l’histoire de Jacques Daniel qui décide de partir en voyage avec sa femme. Mais leur avion est détourné par Oussama ben Laden. S’en suit des péripéties plus rocambolesque les unes que les autres, où se mêlent joyeusement John Lenon, Claude François, Elvis Presley et les hippis.

Assez inattendu donc mais ce livre m’a quand même fait bien rire.

Détails :

Auteur : Thomas Lélu
Collection : J’Ai Lu
Date de parution : 17/08/2009
126 pages

Cette chronique a déjà été lue 4564 fois.

%d blogueurs aiment cette page :