Au programme du jour, du bon plan pour apprendre à retoucher ses photos, de la gratitude et de beaux documentaires à découvrir !

Le pot de la gratitude

© Brindetambouille

Repéré sur Facebook, ce pot de la gratitude me semble être une très bonne idée !

L’idée est simple: mettre dans un pot vide, tout au long de l’année, tout ce qui va représenter un moment positif pour vous. Une photo, un petit mot, un objet d’un endroit agréable où vous avez été…

A la fin de l’année, ou en début d’année prochaine, vous pourrez l’ouvrir et redécouvrir tous les moments joyeux de votre année. Et ne plus laisser que les mauvais souvenirs prendre le dessus.

Plutôt une bonne idée, non ?

 

Développer ses photos numériques

Je ne parle pas ici de les développer physiquement, mais de passer par l’étape de post-traitement qui permet de sauver certaines photos. Aux Lofoten par exemple, le ciel était souvent très nuageux. Pour obtenir une lumière suffisante sur certaines parties, comme les montagnes par exemple, je me retrouvais avec un ciel surexposé. Ce qui n’est pas terrible.

Et je ne suis pas fan des notices à lire pendant 3 heures avant de commencer à faire quoi que ce soit ! Alors je me suis tournée vers un site vraiment pas mal pour la photo : Tonton Photo. Plein de bons conseils, très abordable pour les amateurs comme moi et surtout, une très bonne vidéo sur le post-traitement avec LightRoom. Bref, je ne peux que vous le conseiller si vous aussi vous bidouillez un peu de la photo numérique !

Rien de mieux qu’un petit avant/après pour se rendre compte !

Avant

Svinøya Rorbuer, Svolvær

Un peu de ciné

Pour terminer, deux documentaires pour découvrir ceux qui tentent de faire bouger les choses à travers le monde. Demain et En quête de sens.

demainlefilmDemain s’interroge : «Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ?» Des Incroyables comestibles à la création de monnaies locales, en passant par les villes en transition énergétique, les jardins partagés, la permaculture ou encore les nouveaux modes démocratiques, on se rend compte qu’il n’y a pas besoin d’attendre les gouvernements pour faire évoluer les choses.

 

EQDS_AfficheEn quête de sens est un film qui « ressemble au road-movie d’une génération désabusée à la recherche de sagesse et de bon sens. En rapprochant les messages d’un biologiste cellulaire, d’un jardinier urbain, d’un chamane itinérant ou encore d’une cantatrice présidente d’ONG, Marc et Nathanaël nous interrogent, nous et notre vision du monde au travers de leur propre remise en question ». En tout, c’est 6 mois de voyage pour découvrir d’autres manières de vivre, d’autres rapports à ce qui nous entoure et d’autres propositions de futurs.

 

Deux documentaires qui font du bien, parce qu’ils permettent de découvrir des solutions possibles. Et de voir aussi que les changements sont déjà en marche. Mais qui éveillent aussi aux changements qu’on peut apporter soi-même dans notre environnement proche.

A Metz, par exemple, c’est grâce à la volonté de quelques personnes à l’origine de l’idée et du budget participatif de la Ville de Metz que depuis presque un an, nous avons un composteur collectif dans mon quartier. Alors bien sûr, composter ses déchets ne change pas la face du monde. Mais il appartient à chacun de faire sa part…

 

Bonne journée et à bientôt pour un nouveau J’ai aimé !

Cette chronique a déjà été lue 2566 fois.

%d blogueurs aiment cette page :