Au début on persévère pour en découvrir un peu plus sur cette belle Roumaine, mais au final, il ne reste qu’une grosse déception !

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Dernier livre du lot de prêt reçu récemment. Choisi car je ne connaissais pas du tout l’auteur et je n’avais jamais rien lu d’un auteur roumain.

La quatrième de couv :

Est-elle vraiment si belle, Ana l’affabulatrice ? En tout cas, elle ensorcelle tous les hommes, cette pulpeuse Roumaine. En Allemagne d’abord, où deux philosophes se partagent ses faveurs, en France ensuite, où elle passe des soirées torrides avec le beau Iegor, un émigré russe plutôt inquiétant. Mais elle-même, n’est-elle pas inquiétante aussi ? De quoi vit-elle ? On l’aurait vue faire le pied de grue au bois de Boulogne… Et qui est-elle ? Une aimable réfugiée ou une redoutable Mata Harescu ? Enfin, lorsque le jour se lève, n’est-ce pas la nuit qui tombe pour elle ?

Mon avis :

La belle Roumain c’est Ana ou Hannah, en fonction de la situation, de la ville, des gens avec qui elle se trouve. On la découvre dans un café parisien, toujours le même. Tellement habituée des lieux, qu’elle a même sa table attitrée, réservée par un patron qui tombe doucement amoureux de la belle. Mais il n’est pas le seul… Et nous aussi on s’attache doucement à cette femme qui semble fragile, mais cache en même temps assez bien son jeu.

Le problème, c’est qu’elle cache tellement son jeu, qu’on finit totalement par la perdre. Tantôt à Paris, tantôt en Allemagne, l’auteur nous balade d’une ville à l’autre, d’une histoire à l’autre sans qu’il ne soit possible de démêler tous les fils pour arriver à quelque chose de cohérent. Une fois médecin, puis prostituée, infirmière, espionne, enfance parisienne ou roumaine, Ana ou Hannah aime inventer sa vie. Malheureusement, je l’ai perdu quelque part entre Berlin et Paris.

Ajoutez à cela les aller-retour dans le temps de l’auteur et le fait que certains passages ont été presque totalement repris entre le début et la fin du livre, sans plus apporter d’éclairage sur la vie d’Ana ou le fin mot de cette histoire, et vous arrivez à un livre qui ne vous livrera aucune information sur cette belle Roumaine. Grosse déception !

Extraits :

Lire un extrait sur le site.

Détails :

Auteur : Dumitru Tsepeneag
Traducteur : Alain Paruit
Editeur : P.O.L
Date de parution : 04/06
254 pages

Cette chronique a déjà été lue 3199 fois.

%d blogueurs aiment cette page :