La charité des pauvres à l’égard des riches - Martin Page, Quentin FaucompréUn petit livre très drôle, très acerbe aussi, mais en même temps, plein de bienveillance, rappelant que « la faiblesse n’est pas là où on le croit ».

La quatrième de couv :

Mais qui est vraiment redevable de qui ? Dans cet essai paradoxal et caustique, Martin Page, dans la lignée de Modeste Proposition de Jonathan Swift, questionne la véritable place de chacun, les gagnants et les perdants de notre système économique et politique. Et si les riches commençaient à remercier les pauvres ?

Mon avis :

Partant du principe que 99% de la population mondiale est pauvre, Martin Page se pose une question: « pourquoi cette écrasante majorité autorise-t-elle la richesse d’une extrême minorité ? Pourquoi les 99% donnent-ils le loisir au 1% restant d’avoir des conditions de vie outrageusement meilleures que les leurs ? » Sa réponse est pour le moins surprenante et intéressante : « c’est parce qu’ils sont sages. Il savent qu’ils ont tout à perdre avec l’argent. La pauvreté leur offre une chose infiniment précieuse: la discrétion. » Et de démontrer en quelque 30 pages mordantes tout les avantages que l’on peut retirer de cette condition de pauvre. Et de lister les malheurs et les turpitudes que doivent subir les riches…

Dans un texte très caustique et extrêmement bien mené, Martin Page inverse la logique habituelle entre la richesse et la pauvreté. Les dessins de Quentin Faucompré viennent aussi renverser les codes habituels associés aux classes. Le tout donne un petit livre très drôle, d’une certaine manière, très acerbe aussi, mais en même temps, plein de bienveillance, rappelant que « la faiblesse n’est pas là où on le croit ».

Un petit mot aussi sur cette nouvelle maison d’édition: Les éclairs. « Elle publie des livres illustrés, imprimés en risographie et entièrement façonnés à la main dans le but de proposer un objet littéraire et artistique unique et une expérience de lecture novatrice et moderne. » Autant vous dire que chaque livre est donc presque unique ! L’objet est beau, bien fini et d’une belle qualité. De quoi faire de beaux cadeaux ou satisfaire les amoureux du papier. Pour ma part, je m’étais laissée tenter par ce titre pendant la période de crowdfunding, mais je ne manquerais pas de suivre les prochains titres avec attention !

Extraits

Les pauvres n’ont pas d’argent, car ils concentrent leurs richesses ailleurs. Ils ne sont pauvres ni en sentiments ni en imagination.

La plupart des grands artistes avaient des problèmes financiers. Les plus belles histoires d’amour viennent de contes populaires.

Le manque est la source de l’art.

C’est parce qu’on a eu froid, qu’on a eu faim, qu’on n’a pas eu accès à la douceur du monde, que l’on devient un créateur.

Jamais les pauvres ne feront le cadeau du manque aux riches. Ceux-ci doivent se contenter de l’accumulation et du trop-plein. Leur esprit et leur âme sont étouffés dans l’oeuf. Rien ne les féconde.

IMG_0245

Détails :

Auteur : Martin Page, Quentin Faucompré
Éditeur : Les éclairs
Date de parution : 2015

Cette chronique a déjà été lue 2221 fois.

%d blogueurs aiment cette page :