Cinq mois sans best of ! Alors pour recommencer doucement ce blog, voici une petite sélection des derniers mois. Des questions existentielles, des questions tordues, ou sexuelles… Il y a un peu de tout, comme d’habitude !

  • tuliskoi en 3 secondes/ tu lis quoi en 3 seconde/tulisquoi 3 seconde: je lis vite, mais en trois secondes, je n’arrive quand même pas à lire grand-chose…
  • tu lis quoi ? *un livre… – il parle de quoi ? *il parle pas, c’est un livre !!! facebook: c’est ce type de blague qui circule sur FB ? Hum, je comprends pourquoi je n’y vais pas très souvent…
  • texte rigolo maths: non, tu pourras me dire ce que tu veux, mais un texte rigolo en math, ça n’existe pas. Les maths, ce n’est pas drôle. Et je parle en connaissance de cause, j’ai passé un Bac S. J’en ai des frissons rien que d’y repenser…
  • sextoy du potager: j’ai peur d’imaginer…
  • qui est minisushi: une BD blogueuse, une ancienne collègue, une presque voisine, une lectrice et son blog, c’est par là.
  • purge pensees de ronde: tu t’es un peu trompé de blog pour le coup. Au cas où ça t’intéresse quand même, voici mon avis sur Purge. Et pour Caroline de Pensées de ronde, hé ben, elle n’en parle pas. Mais tu peux toujours aller faire un tour sur son blog.
  • pourquoi tu lis les livres: alors, pour m’évader, pour apprendre, pour ressentir, pour frissonner, pour découvrir, pour réfléchir, pour évoluer, le tout pas forcément dans l’ordre et parfois, tous en même temps !
  • on lit quoi dans une revue: j’ai envie de te dire que ça dépend de la revue. Tu ne trouveras pas la même chose dans un Usbek et Rica, un Entrevue, un Cosmo, ou une revue Auguste. À toi de voir ce que tu cherches. Moi je te conseille particulièrement la 1re et la dernière.
  • le plus simple, pour faire comprendre ce qu’est un bi-carré latin orthogonal d’ordre 10 et quelles peuvent en être les applications romanesques, est de partir d’un bi-carré latin orthogonal d’ordre 3. supposons donc une histoire en trois chapitres dans laquelle s’agitent trois per- sonnages respectivement nommés dupont, durand et schustenberger. dotons ces trois individus de deux séries d’attributs : d’une part, des coiffures, soit un képi (k), un melon (m) et un béret (b) ; d’autres part, des choses (?) que l’on peut tenir à la main : un chien (c), une valise (v) et un bouquet de roses (r). le problème est alors de raconter une histoire dans laquelle les trois per- sonnages auront tour à tour ces six éléments mais n’auront jamais les deux mêmes. la formule suivante qui n’est rien d’autre qu’un bi-carré latin orthogonal d’ordre 3 (trivial) donne la10 solution du problème : dans le premier chapitre dupont aura un képi et une valise, durand un béret et des roses, schustenberger un melon et un chien ; dans le second, dupont aura un béret et un chien, durand un melon et une valise, schustenberger un képi et un bouquet de roses ; dans le troisième, du- pon: c’est officiel, voici le plus long mot clé de toute l’histoire de Tulisquoi.net !
  • eau de javel et les hirondelles: tu me fais peur toi. Encore, si tu avais voulu t’attaquer aux pigeons, j’aurais pu comprendre, même si c’est quand même (très) cruel. Mais les hirondelles ? Je ne comprends pas.
  • decider changer vie 55 ans: il n’y a pas d’âge pour ça. Le tout, c’est de se préparer, ne pas le faire sur un coup de tête et comprendre pourquoi on veut changer de vie. Quelles sont les raisons profondes. Pour être sûr de ne pas se tromper de cible…
  • comment ferons nous sans petrole: mais on sera dans la merde mon pauvre. Mais à force de tirer sur la corde de la nature…

Sur cette note extrêmement positive, je vous souhaite un bon lundi et une bonne semaine !

Cette chronique a déjà été lue 3713 fois.

%d blogueurs aiment cette page :