Le dernier gardien d’Ellis Island – Gaëlle JosseComment finira l’histoire du dernier homme d’Ellis Island ? A vous de le découvrir. Vous ne serez pas déçu!

La quatrième de couv :

New York, 3 novembre 1954. Dans quelques jours, le centre d’immigration d’Ellis Island va fermer. John Mitchell, son directeur, reste seul dans ce lieu déserté, remonte le cours de sa vie en écrivant dans un journal les souvenirs qui le hantent : Liz, l’épouse aimée, et Nella, l’immigrante sarde porteuse d’un très étrange passé. Un moment de vérité où il fait l’expérience de ses défaillances et se sent coupable à la suite d’évènements tragiques. Même s’il sait que l’homme n’est pas maître de son destin, il tente d’en saisir le sens jusqu’au vertige.

À travers ce récit résonne une histoire d’exil, de transgression, de passion amoureuse, et de complexité d’un homme face à ses choix les plus terribles.

Mon avis :

John Mitchell est un homme simple, travailleur. De ceux qui se donnent corps et âme pour leur travail. Et en cette soirée de novembre 1954, alors qu’Ellis Island, le passage obligé pour tous les immigrés qui voulaient devenir américains, s’apprête à vivre ses dernières heures, il prend le temps de faire un point sur sa vie sur ce petit bout d’île.

Alors, en même temps qu’il vérifie et consigne ce qui reste de ce bâtiment, il revient sur ses années avec sa femme, infirmière dans l’établissement. Il va revenir aussi sur tous ses migrants passés par là: ceux qui pouvaient entrer directement, car avec une promesse de travail déjà sur place, ou un parent se portant garant pour les accueillir. Mais aussi ceux qui devaient montrer patte blanche, car suspectés de maladie, physique ou mentale. Et puis surtout, il y a eu celle dont il se souvient encore des années après… Et c’est une face plus sombre de cet homme qu’on va découvrir. Un homme qui se sera puni toute sa vie…

Pendant toute la lecture, on a d’abord cette impression qu’il ne se passe rien, ou pas grand-chose. Mais, en mélangeant réalité et fiction, l’auteur nous dépeint un beau portrait de ce lieu plein de promesses, d’angoisse et de tragédie. Elle pose un regard très doux sur cet homme qui s’est fourvoyé à un moment de sa vie et continue à porter sa croix jusqu’au bout. Et elle nous offre de magnifiques portraits de ces hommes et ces femmes venus là pour tenter de tout recommencer… Comment finira l’histoire du dernier homme d’Ellis Island ? A vous de le découvrir. Vous ne serez pas déçu!

Détails :

Auteur : Gaëlle Josse
Éditeur : Editions Noir sur Blanc
Date de parution : 04/09/2014
176 pages

Cette chronique a déjà été lue 3089 fois.

%d blogueurs aiment cette page :