La quatrième de couv :

Une partouze géante au fin fond de l’Ouest américain, un combat de moissonneuses-batteuses, une expédition en sous-marin nucléaire, la construction d’un château en béton, un face-à-face improbable avec Marilyn Manson, les promenades d’un escort boy avec un malade en phase terminale : autant d’évocations d’une Amérique déjantée dont Chuck Palahniuk s’est fait le chroniqueur.

Dans ce recueil d’histoires vraies où se mêlent subversion, tendresse, humour décapant et exhibitionnisme, il démontre combien la réalité peut dépasser l’imagination et dévoile ainsi l’envers du décor de ses romans. Il nous fait découvrir une autre Amérique, dont les héros illuminés ne sont pas si éloignés de nous. On ne ressort pas indemne de ce voyage au bout du bizarre et du tragique.

Mon avis :

Pour qui aime Chuck Palahniuk et ses romans déjantés, il nous démontre que finalement ses livres restent quand même en dessous de la réalité.

On a dans ce livre 23 petites histoires qui commencent comme des sortes de mini-reportages sur des aspects ahurissants de l’Amérique d’aujourd’hui, puis on rentre dans des aspects plus intime sur la vie de Palahniuk lui-même. Au passage, on a aussi des rencontres très intéressante avec des personnages comme Marylin Manson.

Au final, on se dit que tout cela ne peut pas être vrai, qu’il a dû en rajouter un peu pour faire quelque chose de plus croustillant, mais il semblerait que non.

On a donc encore quelques bons romans en perspectives…

Détails :

Auteur : Chuck Palahniuk
Titre complet: Le Festival de la couille et autres histoires vraies
Editeur : Gallimard
Collection : Folio
Date de parution : 21/10/2009
360 pages

Cette chronique a déjà été lue 4771 fois.

%d blogueurs aiment cette page :