Basé sur une histoire vraie, vous ne pourrez pas lâcher l’enquête de Daniel Keyes sur Les mille et une vies de Billy Milligan.

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Repéré dans Lire depuis longtemps, acheté en poche au moment de la sortie, il trainait depuis au fond de ma pile. Il en est ressorti il y a peu, alors que j’étais à la recherche d’un livre policier à lire.

La quatrième de couv :

Quand la police de l’Ohio arrête l’auteur présumé de trois, voire quatre, viols de jeunes femmes, elle pense que l’affaire est entendue : les victimes reconnaissent formellement le coupable, et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Pourtant, ce dernier nie farouchement. Son étrange comportement amène ses avocats commis d’office à demander une expertise psychiatrique. Et c’est ainsi que tout commence…
On découvre que William Stanley Milligan possède ce que l’on appelle une personnalité multiple, une affection psychologique très rare. Il est tour à tour Arthur, un Londonien raffiné, cultivé, plutôt méprisant, Ragen, un Yougoslave brutal d’une force prodigieuse, expert en armes à feu, et bien d’autres. En tout, vingt-quatre personnalités d’âge, de caractère, et même de sexe différents !

Mon avis :

Billy Milligan, c’est des vols et des viols. Aucun doute n’est possible, il a été identifié par ses victimes et de toute façon, les preuves sont là. Mais Billy Milligan, c’est surtout au moins dix personnages. Celui qui s’exprime, c’est celui qui « prend le projecteur », celui qui détient la conscience. Au début, ces différentes personnalités ne se connaissaient pas, mais, au fur et à mesure, ils ont commencé à se rendre compte qu’ils « perdaient le temps ». Ils se trouvaient à un endroit en train de faire quelque chose et l’instant d’après se trouvaient dans une situation totalement différente, sans savoir pourquoi. Ils ont ainsi fait connaissance les uns avec les autres et ont décidé d’une sorte de hiérarchie, afin de toujours pouvoir donner une sorte d’apparence de normalité. Arthur est un anglais très intelligent  et plutôt pacifique. C’est donc lui qui gère « le projecteur » lorsqu’ils sont en situation normale. Ragen, lui, est un yougoslave violent qui est « le gardien de la haine ». C’est lui le chef en période de crise. Mais il y a aussi des enfants en bas âges, des adolescents, des filles… A côté de ses dix personnalités principales, il y a aussi les indésirables, ceux qui n’ont pas le droit de s’exprimer et n’ont donc jamais l’occasion de se trouver sous le projecteur… Et puis tant d’autres aspects encore de cette personnalité complexe qui seront révélés au fur et à mesure de ce livre.

Je m’attendais à lire une histoire policière sympathique, mais dès la préface l’auteur nous prévient : ceci est l’histoire réelle du « premier prévenu de l’histoire judiciaire des Etats-Unis à avoir bénéficié d’un acquittement dans une affaire criminelle parce qu’il a été jugé irresponsable de ses actes du fait qu’il possédait une personnalité multiple. » Basé sur les entretiens que l’auteur a eu avec Billy Milligan lui-même ainsi que toutes les personnes, proches ou victimes, qui ont accepté de lui parler, ce livre retrace le parcours d’un jeune depuis son enfance. Un gamin un peu à part qui se retrouve dans une société qui n’est pas encore aussi ouverte aux problèmes psychiatriques qu’aujourd’hui. Un adolescent qui, pour se protéger des agressions extérieures et de ce qu’il a subit étant jeune, va développer autant de personnages que nécessaire pour continuer à survivre. Un homme qui finalement ne maîtrise plus grand-chose et tente, tant bien que mal de s’en sortir.

L’enquête ne prend pas partie et n’est pas là pour dédouaner Billy Milligan de ses crimes. L’auteur dresse le portrait d’une société carcérale et hospitalière inadaptée à cette époque pour les cas de personnalités multiples. Il suit les épreuves que doit traverser Billy Milligan pour fusionner toutes ses personnalités et tenter de devenir une et unique personne. On ne lâche pas l’histoire tant le sujet et la narration sont intéressants. Et on part à la recherche d’information complémentaire pour connaître la vie de Billy Milligan aujourd’hui… A lire !

Détails :

Auteur : Daniel Keyes
Traducteur : Jean-Pierre Carasso
Editeur : Livre de Poche
Date de parution : 28/01/2009
637 pages

Cette chronique a déjà été lue 6607 fois.

%d blogueurs aiment cette page :