Il sait enfin comment changer le monde. Il suffit de planter un arbre au bon endroit. Ou dresser une maison en harmonie avec le reste de la ville. Ou enjamber une rivière d’un nouveau pont. Ou écrire un texte qui touche les cœurs tout en animant les esprits. Ou élever des enfants joyeux. Le monde se change partout, à tout instant. Celui qui le façonne se façonne lui-même. Il devient plus beau et cette beauté rejaillit en lui. Elle l’illumine de l’intérieur. Planter un arbre, construire une maison, écrire un texte, élever un enfant, c’est vivre pleinement. 

Ératosthène – Thierry Crouzet

Cette chronique a déjà été lue 4012 fois.

%d blogueurs aiment cette page :