Les livres n’étaient qu’un des nombreux types de réceptacles destinés à conserver ce que nous avions peur d’oublier. Ils n’ont absolument rien de magique. Il n’y a de magie que dans ce qu’ils disent, dans la façon dont ils cousent les pièces et les morceaux de l’univers pour nous faire en faire un vêtement..

Fahrenheit 451 – Ray Bradbury

Cette chronique a déjà été lue 2057 fois.

%d blogueurs aiment cette page :