« Les gens devenaient complètement dingues depuis que l’égocentrisme était devenu l’idéologie dominante. Les publicitaires qui décrétaient le look mondial disposaient d’une capacité de frappe historiquement sans précédent. Les investissements annuels en achat d’espace auraient pu supprimer dix fois la faim dans le monde mais on estimait plus urgent de matraquer des visages pour que les marques de luxe restent dans le «top of mind» des affamés.« 

Au secours Pardon – Frédéric Beigbeder, p.23

Cette chronique a déjà été lue 3979 fois.

%d blogueurs aiment cette page :