Internet enfin sous contrôle

Dans le futur, les gens auront un sursaut de dignité. Ils ne tolèreront plus que leurs secrets soient divulgués par de soi-disant «amis» sur Facebook™, leurs déplacements espionnés sur GoogleEarth™ et leurs organes vendus aux enchères sur Ebay™ après leur mort (et parfois même avant). Internet sera donc banni de la surface de la planète, sauf en Australie. Sur ce vaste territoire déserté par l’homme suite à une épidémie de grippe porcine transmise par les kangourous, on déblaiera des milliards de mètres cubes de terre afin de bâtir un nouveau pays ceinturé de béton et de barbelés, entièrement dévolu au monde virtuel. Y résideront les «Internés» volontaires – principalement des hommes de 15 à 25 ans n’ayant jamais eu de relations sexuelles -, qui pourront s’adonner à leur passion sans nuire à leur semblables.

Le grand livre du futur – Emmanuel Vincenot – Emmanuel Prelle



Cette chronique a déjà été lue 2817 fois.

%d blogueurs aiment cette page :