Quand la liste des chroniques en attente s’allonge, s’allonge, jusqu’à me laisser pétrifiée d’angoisse, c’est qu’il est l’heure de refaire un petit  plusieurs-chroniques-en-une!

C’est moi qui éteins les lumières – Zoyâ Pirzâd

C’est moi qui éteins les lumières – Zoyâ PirzâdClarisse menait une vie tranquille entre ses enfants, un fils et des sœurs jumelles, son mari et les potins de sa famille proche. Mais quand arrivent de nouveaux voisins, un grain de sable vient gripper la machine bien huilée de sa vie : il y a comme un flirt léger qui nait avec ce nouveau voisin qui semble bien mieux la comprendre que son propre mari; son fils tombe amoureux de la nouvelle petite voisine… sa sœur, célibataire endurcie, s’éprend également de ce nouvel arrivé…

Les personnages sont plein de vie, décrit avec beaucoup de minutie, l’ensemble est plaisant à lire, mais il manque un petit quelque chose… Une profondeur peut-être, tant tout cela semble être superficiel dans l’approche… J’ai donc terminé ces pages avec un peu de mal, déçue de cette première approche de la littérature iranienne.

Le Belge – Edgar Kosma et Pierre Lecrenier

Le Belge - Edgar Kosma et Pierre Lecrenier Le Belge est souvent vu comme étant sympathique et bon vivant. On les connait pour leurs bonnes bières et, bien sûr, pour leurs bonnes bières !

Cette BD nous décortique les coutumes belges, leur manière de vivre, les différences qui opposent wallons et flamands… Et bien sûr, il est souvent question de frites et de bière ! Il y est aussi question de politique, de religion et d’immigration.

J’ai ri souvent devant ces cases qui se moquent gentiment des travers belges. J’ai dû demander certains éclaircissements à mes collègues belges (qui, à leur tour, ont bien ri de ces histoires).

Reste un petit sentiment de frustration en refermant cette BD, avec peut-être un peu trop d’images simplement illustratives et n’apportant rien à la narration.

A faire circuler auprès de vos amis belges en tout cas !

Échappée nocturne au pays des songes – Gregory Puech

Échappée nocturne au pays des songes - Gregory PuechThomas est un ado comme les autres : il se rend à l’école un peu à contrecœur, il a une bande de copains, et il est secrètement amoureux de sa meilleure amie…

Mais tout bascule pour lui le jour où une voiture lui rentre dedans, alors qu’il tente de rattraper son amie avec qui il vient de se disputer. Il se réveille dans une sorte de monde parallèle, un monde où vivent les ombres, ceux qui se trouvent dans le coma. Organisées, ces ombres vivent à côté des hommes, dans leur ombre la journée, et forment des communautés afin de vivre au mieux jusqu’au moment du réveil.

Mais Thomas va vite se rendre compte que même dans ce monde-là il y a une lutte constante pour le pouvoir. Et il va devoir très vite choisir son camps pour être sûr de ne pas disparaître à jamais… Au risque de ne plus jamais se réveiller.

Idée intéressante, l’auteur arrive à nous embarquer dans ce monde « à côté » du notre. Alors, surveillez bien votre ombre, vous pourriez en voir une 2e apparaître juste à côté!

Cette chronique a déjà été lue 2918 fois.

%d blogueurs aiment cette page :