Price - Steve TesichUn très beau roman sur ce passage toujours délicat à l’âge adulte.

La quatrième de couv :

Publié en 1982 aux États-Unis, fruit d’une dizaine d’années de travail, Price est l’autre grand roman que l’auteur de Karoo, Steve Tesich, portait en lui «depuis toujours». Daniel Price, dix-huit ans, a les traits de son père, la belle stature de sa mère, et une âme qui ne sait plus à quel saint se vouer. Tout commence par un combat perdu d’avance, occasion ratée de se tirer d’East Chicago, ville industrielle et prolétaire, où l’avenir se résume à passer sa vie à l’usine. Flanqué d’amis à peu près aussi paumés que lui Larry, le teigneux, et Billy, la bonne pâte , Daniel va, au cours de son dernier été d’adolescent, tandis que son père agonise, être emporté par la force dévastatrice d’un premier amour, quand chaque mot et chaque geste prennent des proportions démesurées. Histoire orageuse, parcourue d’égarements, de trahisons et de colère, Price raconte l’odyssée intime d’un garçon projeté brutalement dans la vie adulte, où vérité et mensonge, raison et folie finissent par se confondre. Premier roman maîtrisé et fondateur, Price, par ses tensions et ses renoncements, vibre d’une incroyable puissance dramatique et décrit avec honnêteté la lutte intérieure d’un jeune homme pour assumer sa liberté par-delà le désespoir.

Mon avis :

Entre ce livre est moi, ça n’a pas été gagné d’emblée… Un début un peu banal a failli me le faire mettre de côté, sur la pile des « on verra un autre jour » (je suis sûre que vous avez tous une pile comme ça, non?). Parce qu’il faut bien le dire, la vie de Daniel Price est un peu banale sur le début de cette histoire: une petite bourgade industrielle, dans les années 60; une bande de copains est sur le point de terminer le lycée; c’est le dernier été avant le début de leur vie d’adulte. Pas de quoi faire rêver les foules…

Mais, c’est là qu’intervient Rachel. Et c’est grâce à elle qu’en l’espace d’un été Daniel va se transformer en homme. Pour la première fois de sa vie, il va découvrir l’amour, l’envie de voir continuellement celle pour qui son cœur bat, de comprendre ce qui se passe dans sa tête, les premières relations physiques aussi. Alors, l’espace d’un été, il va presque complètement oublier ses meilleurs amis. Complètement tourné vers son nouvel amour, il va même reléguer au second plan son père agonisant.

C’est l’histoire d’un garçon qui devient adulte en un été. C’est tous les émois d’un adolescent qui se cherche. C’est le rêve d’un jeune de ne pas finir à l’usine comme son père ou comme presque toute la population de cette petite ville. C’est aussi le conflit éternel entre un enfant qui tente de s’émanciper et ses parents.

Alors que j’avais eu tellement de mal à entrer dans cette histoire, j’ai eu beaucoup de mal à en décrocher. Le personnage de Daniel (ainsi que le double jeu de Rachel) prend de l’ampleur au fur et à mesure des pages. Pour donner un très beau roman sur ce passage toujours délicat à l’âge adulte. A découvrir !

Un très beau roman sur ce passage toujours délicat à l'âge adulte. #Price @editionsmtl Cliquez pour tweeter

Extraits

Lire le début.

Steve Tesich

Détails :

Auteur : Steve Tesich
Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture
Date de parution : 08/2014

Cette chronique a déjà été lue 2343 fois.

%d blogueurs aiment cette page :