Quatre trop courtes nouvelles pour découvrir John Updike !


Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Il n’y a pas très longtemps a eu lieu la première rencontre des blogueuses de Lorraine. Pour l’occasion, je voulais ramener à toutes un marque-ta-page Centre Pompidou Metz. Mais comme ils sont très bien organisés, ils ne sont toujours pas disponibles. Alors, à la place, j’ai ramené une sélection de Folio 2 euros, d’un peu toutes les sortes, pour couvrir un peu tous les goûts. Et il m’en restait 3 à la fin de la journée. Celui-ci en faisait partie. Un compte rendu de cette journée ? Je n’ai pas pu rester jusqu’au bout, mais vous pouvez aller voir le compte rendu chez Mathilda, Snow, et Liyah. Mais il y avait aussi Lynnae, Fleur, Liselle, Albertine, Merrick et Personne.

La quatrième de couv :

Un JEUNE COUPLE séduisant qui s’embrasse dans une cuisine étincelante de propreté. À côté de lui sautille un charmant PETIT GARÇON, sous le regard attendri de sa GRAND-MÈRE… et si toute votre vie n’était qu’une publicité?

À travers ces quatre nouvelles, John Updike brosse un tableau affectueux bien que critique du couple dans tous ses états.

Mon avis :

Quatre nouvelles sur le thème du couple. La première Publicité nous présente un enfant accompagné d’une personne âgée qui retrouve le soir ses parents. Une publicité pour du gaz naturel ? Des boules pour les oreilles ? Rien ? L’auteur se le demande et nous aussi par la même occasion. Mais comme c’est aussi souvent le cas en ce moment à la télévision. En lisant cette nouvelle, j’ai pensé à la publicité pour ce jambon qui passe en ce moment. Deux adultes âgés, deux adultes d’âge moyen et deux enfants (un garçon et une fille bien évidemment), tous attablés un dimanche après-midi au soleil. Prenez la même image, sans rien y toucher et vous pourrez faire de la publicité pour à peu près tous les produits ou services envisageables, tant cela représente la norme de la famille censée être parfaite !

La deuxième nouvelle, La boutique de l’armurier, pose elle le problème de la relation père-fils, pas toujours évidente à construire. Surtout quand on se retrouve soi-même en opposition avec son propre père.
Vient ensuite La vie de famille en Amérique. Un homme cherche sa place entre son ex-femme avec qui il s’entend encore assez bien, grâce notamment à leurs enfants, et sa nouvelle femme qui n’arrive pas à lui créer une place au milieu de son ex-mari et de ses enfants à elle qui le rejettent.
Pour terminer, La course à l’œuf, avec un homme arrivé dans l’âge mûr et qui tente de comprendre où est passé sa vie et comment il en est arrivé à perdre autant pied avec ses proches.

Au final, des nouvelles agréables à lire mais qui m’ont semblé trop courtes pour réellement entrer dans les sujets.

Détails :

Auteur : John Updike
Editeur : Folio
Traducteur : Georges Magnane
Date de parution : 03/09/2009
105 pages

Cette chronique a déjà été lue 5781 fois.

%d blogueurs aiment cette page :