J’en vois parmi vous se pencher tout doucement sur le choix d’un e-reader (ou liseuse, mais je n’aime vraiment pas ce mot). Et souvent, dans les commentaires, apparaissent les mêmes types de remarques concernant le prix même du e-book (ou livrel ou encore livre électronique). J’en vois aussi qui sont un peu perdus pour savoir où trouver des e-book une fois le précieux e-reader entre les mains. Alors voici un petit article récapitulatif.

Alors, c’est cher un e-book ?

Un petit test tout simple, déjà réalisé il y a quelques temps par Anouchka : si, au hasard, on va faire un tour sur F..c.com, et qu’on cherche le titre Le potentiel érotique de ma femme de David Foenkinos, on le trouve à 13,50 euros en format broché, 5,42 euros en format poche et 5,70 euros en format epub ou pdf. Oui, voilà donc. Certaines maisons d’édition s’entête à vouloir nous vendre un format dématérialisé au même prix qu’un format physique… Format qui, la plupart du temps, est en plus avec DRM, c’est-à-dire que les maisons d’édition peuvent par exemple vous empêcher de partager ce fichier. Un peu comme si, après avoir lu un livre papier, il se refermait définitivement pour toute personne qui n’aurait pas vos empreintes.

On est d’accord, ce genre de e-book est cher. Et je n’en achète jamais.

Et donc me direz-vous ? Où je veux en venir ? Est-ce que j’ai trouvé le moyen de pirater tous les livres numériques des maisons d’édition ? Mhhh. Non, bien sûr.

Il y a peu, sur Twitter, François Bon estimait que « 3,49 pour les contemporains, 1,99 pour les classiques, 0,99 la collection STIGME.99 : @publienet décrète que c’est ça, le prix des z’eBooks ». Là, on est déjà à des prix tout à fait raisonnable, non ? En plus du prix, ces livres électroniques sont sans DRM.

Et puis, il y a aussi le #ebookfriday. Lancé il y a quelques temps sur twitter par Jean-François Gayrard de Numériklivres, le but est de proposer chaque vendredi une sélection de livres pour 0,99 cents. Ainsi, on peut facilement craquer et découvrir de nouveaux livres, de nouveaux auteurs… Le seul risque ? Devenir accro au #ebookfriday 😉

Alors finalement, on est d’accord non ? Un livre électronique, ce n’est pas si cher si on sort des maisons d’édition traditionnelles. Mais où les trouver ?

Mais je les trouve où mes e-books ?

En passant directement par le site des maisons d’édition chez www.publie.net ou www.numeriklivres.com par exemple. Ou, si vous voulez pouvoir avoir accès à un plus grand nombre de maisons d’édition proposant des livres numériques, vous pouvez vous rendre sur www.bibliosurf.com. Ou aussi sur la librairie de livres numériques ePagine. Et même la toute dernière librairie numérique de chez Bookeen.

Et puis, en fonction de votre appareil, vous pouvez aussi faire vos courses directement sur leur site : iBooks pour Apple, le magasin Kindle d’Amazon ou encore la Fnac pour le FnacBook

Si vous fréquentez une bibliothèque ou que vous êtes à l’université, renseignez-vous pour savoir si elle est partenaire de publie.net. Si c’est le cas, vous pouvez accéder librement à tout leur catalogue. Qui contient déjà plus de 500 titres…

Avec ça, vous devriez déjà pouvoir faire exploser votre liseuse, tablette ou votre ordinateur ! Mais juste au cas où vous n’en n’auriez pas assez, vous pouvez toujours aller voir la liste préparée par ebouquin : du e-book gratuit, en anglais ou français, au livre numérique payant ou même les moteurs de recherche de livres… avec ça, vous aurez de quoi nourrir votre e-reader !

Maintenant, plus aucune excuse concernant le prix du e-book ou la difficulté d’en trouver. Avec toutes ces adresses, vous avez quelques (!) heures de lectures numériques en perspective !

Et puis, si quelques termes vous semblent encore incompréhensibles, vous pouvez toujours consulter l’aide sur les livres numériques concoctée par ePagine.

Très bonne lecture 🙂

Cette chronique a déjà été lue 13553 fois.

%d blogueurs aiment cette page :