Seconde chance - Andy VérolC’est glauque et poisseux. C’est dérangeant. Mais au final, le style de l’auteur et son histoire font qu’on ne lâche pas l’affaire avant de savoir !

La quatrième de couv :

Paris. La défense. Tout va pour le mieux dans cet univers lisse et sans accroc. Le business est florissant, les projets s’enchainent et « Seconde chance » est en passe de devenir le passage incontournable pour quadra et quinqua en mal de carrière. L’initiateur du projet « Seconde chance » a tout pour lui. Une femme aimante, une descendance, il est impeccable, soigné, sérieux, réalise les plus beaux PowerPoint et ses supérieurs ne jurent que par lui. Pourtant, il a raté sa vie. Il n’a pas réussi. Il rêvait d’autre chose. Alors pourquoi ne pas s’offrir à soi-même une seconde chance? Faire peau neuve, muter, devenir quelqu’un d’autre et revenir aux origines de ses déceptions? Seconde chance, c’est le récit d’un nouveau départ, d’un retour en arrière, d’une chute vertigineuse dans les méandres de la mémoire, des regrets, de la trahison et de la folie. Il y a ce qu’on est. Ce qu’on aurait voulu être. Et ce que l’on devient…

Mon avis :

« Il y a ce qu’on est. Ce qu’on aurait voulu être. Et ce que l’on devient… » Et toi, tu te souviens de ce que tu voulais être avant ? Avant le boulot juste pour gagner ta vie ? Avant le métro-boulot-dodo? Avant le train-train quotidien ?

Ce qui est sûr, c’est que le héro de cette histoire n’arrive pas à se contenter de sa vie. Une vie pourtant « parfaite » selon les standards… Une femme qui l’aime, un enfant en bonne santé, un boulot, une belle voiture, de quoi se payer des vacances de temps en temps… Oui, mais ce n’est pas ça sa vie telle qu’il l’avait imaginé… Alors il lorgne sur les réseaux sociaux, jaloux, les frasques d’un ancien ami… Lui a toutes les femmes qu’il veut, il fait la fête toutes les nuits, il va de soirée underground en vernissage décalé…

Celui qui se demande « A quel âge serai-je capable de me sentir bien dans ma peau ? » se crée une autre vie. Après tout, c’est son métier que de donner une seconde chance aux autres. Et c’est sous le pseudonyme de Marion qu’il va saisir sa nouvelle chance: celle de séduire son ancien ami, celle de devenir une autre, de se créer une vie en plus…

C’est glauque et poisseux. C’est dérangeant. Mais au final, le style de l’auteur et son histoire font qu’on ne lâche pas l’affaire avant de savoir ! Va-t-il aller au bout de son 2e personnage virtuel ? Va-t-il changer de vie et abandonner femme et enfant pour saisir sa seconde chance ? A lire pour le découvrir !

Extrait :

Lire un extrait sur le site de la maison d’édition.

Détails :

Auteur : Andy Vérol
Editeur : La matière noire
Date de parution : 24/06/2013

Cette chronique a déjà été lue 3244 fois.

%d blogueurs aiment cette page :