Sylvia - Howard FastUne fois qu’on commence à suivre les traces de Sylvia, on arrive difficilement à s’arrêter ! Un très bon roman policier !

La quatrième de couv :

« Sylvia inaugure la série policière des douze titres américains portant un prénom féminin. Howard Fast signe pour la première fois du pseudonyme d’E.-V. Cunningham. Il signe, par la même occasion, son meilleur roman policier, que l’on peut d’ailleurs préférer à ses plus grandes réussites historiques. L’anecdote en est fort simple : il s’agit pour le détective privé Alan MacKlin de reconstituer le passé d’une inconnue que veut épouser un milliardaire. La jeune femme devra tout ignorer de cette enquête. Pour parvenir à ses fins, MacKlin ne dispose que d’une photo, d’une carte manuscrite et d’un recueil de poèmes, La lune obscure, publié par la mystérieuse Sylvia West. Cette situation de base, archétype de bien des histoires de détective privé, l’auteur va la transcender par sa sensibilité et par la puissance d’émotion qu’il saura lui conférer en la transformant en une radieuse histoire d’amour »

Mon avis :

Summers est le type de mec à qui tout réussi. Mais pour la première fois, il se retrouve devant un problème qu’il ne sait pas comment résoudre seul: il s’apprête à épouser Sylvia, belle jeune femme, qui n’a pas besoin d’argent, mais qui lui cache quand même beaucoup de choses. Enfin, c’est ce qu’il pense. Alors, pour en avoir le cœur net, il va embaucher MacKlin, un détective privé.

Pour commencer son enquête, celui-ci n’aura que peu d’informations: une photo de Sylvia, le fait qu’elle parle quelques langues étrangères, mais serait américaine tout de même, écrit de la poésie, un mot de sa main, le fait qu’elle a un jardin avec une plantation de roses. A partir de là, il doit découvrir qui est cette personne qui n’existe dans aucun registre officiel. Et pour cela, il va parcourir les Etats-Unis et le Mexique, remontant peu à peu sur les traces de Sylvia.

Dans cette quête, il va peu à peu se faire une idée plus précise de celle qu’il cherche à percer à jour: une femme fragile qui a rencontré de nombreuses difficultés, dès son plus jeune âge. Une femme forte aussi, qui n’a jamais baissé les bras devant l’adversité. Une femme intelligente qui utilisera toutes les ficelles en son pouvoir pour s’en sortir coûte que coûte ! Et, en même temps que MacKlin, on va finir par s’attacher à cette femme si mystérieuse…

Alors qu’il n’y a aucun crime à résoudre, ni de vraie intrigue, une fois qu’on commence à suivre les traces de Sylvia, on arrive difficilement à s’arrêter ! Un très bon roman policier !

Détails :

Auteur : Howard Fast
Éditeur : Payot et Rivages
Date de parution : 02/1990

Cette chronique a déjà été lue 2222 fois.

%d blogueurs aiment cette page :