Une très belle aventure humaine qui va amener Kyle d’un trombone rouge à une maison en un an et 14 trocs !

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

J’avais entendu vaguement parler de cette histoire vraie il y a quelques temps. Alors quand Numeriklivres l’a mis à son catalogue, je me suis laissée tenter pour découvrir cette aventure humaine.

La quatrième de couv :

En 2006, Kyle McDonald, un montréalais de 26 ans, fait le pari d’échanger un simple trombone rouge contre une maison sur Internet. À l’époque, les aventures de ce jeune canadien avait fait la Une de tous les grands quotidiens du monde. Kyle a réussi son pari incroyable. Ce n’est pas tant la conclusion de cette histoire qui donne toute la force à ce récit mais plutôt la chronologie de tous les événements qui se sont enchaînés dès lors que Kyle a décidé de tout faire pour échanger son trombone rouge contre une maison. L’auteur, avec sa verve, unique, raconte les 14 échanges qui l’ont mené à la réalisation de son rêve.

Avant de déboucher sur une maison de Kipling, en Saskatchewan, Kyle a notamment échangé avec l’humoriste Michel Barrette un baril de bière contre une motoneige puis, avec le producteur hollywoodien Corbin Bernsen, une boule à neige contre un rôle parlant dans un film. Au fil des échanges plus inusités les uns que les autres, il a compris qu’un objet n’avait qu’une valeur relative. Une simple idée, cependant, l’a mené plus loin qu’il n’aurait pu l’espérer.

Son récit est captivant, son enthousiasme contagieux, ses réflexions pleines d’humour et de bon sens.

Mon avis :

Échanger un trombone rouge contre une maison ? A la base, c’est quand même une drôle d’idée, non ? Et puis, c’est surtout une idée qui semble totalement irréaliste ! Mais le truc, c’est que Kyle n’a pas vraiment de boulot pour le moment. Il cherche, mais ne trouve rien de convaincant. Et pourtant, il veut une maison pour lui et Dom, son amie. Alors lui revient en tête le jeu du troc. Les règles ? « Le jeu du troc est un croisement entre une course au trésor et une collecte de bonbons à l’Halloween. On prend un petit objet et on fait du porte-à-porte jusqu’à ce qu’on trouve quelqu’un qui veuille nous l’échanger contre quelque chose de mieux et de plus gros. Quand c’est fait, on continue le porte-à-porte jusqu’à ce qu’on troque le nouvel objet contre quelque chose d’encore mieux et d’encore plus gros. En y mettant les efforts nécessaires, on peut en arriver à quelque chose de beaucoup mieux et de beaucoup plus gros que ce avec quoi on a commencé. » Pas très compliqué, c’est sûr, mais de là à passer d’un vulgaire trombone, même rouge, à une maison, il y a un gouffre… que Kyle va réussir à franchir en un an et 14 trocs.

Du trombone, il passera à un stylo en forme de poisson. Puis une poignée de porte sculptée. Un barbecue, un générateur électrique, une pompe à bière, une motoneige… Les médias commencent à s’emparer du phénomène, car c’est bien d’un phénomène qu’il s’agit… De plus en plus de personne suivent Kyle sur son blog où il met régulièrement à jour les offres de troc qu’il reçoit. Il a des articles dans les journaux, passe à la radio ou même à la télé. Les offres de troc sont de plus en plus impressionnantes : un contrat avec une maison de disques, une année de loyer à Phoenix, un après-midi avec Alice Cooper, un rôle dans un film…

Au fur et à mesure du jeu du troc, Kyle se rend compte que, finalement, ce qui compte le plus dans ce parcours ce n’est pas tant la valeur marchande des objets qu’il troque que le partage, l’échange humain, la découverte d’autres villes, d’autres personnes. Alors, à chaque troc, il s’évertue à trouver LA personne qui fait, bien sûr, la meilleure offre, mais qui également sera la plus à même d’apprécier l’objet troqué. Ainsi, pour l’après-midi avec Alice Cooper, il ne souhaitait l’échanger qu’avec un véritable fan du chanteur, quelqu’un qui serait réellement heureux de pouvoir profiter d’un tel moment… Et il en ira de même pour tous les autres trocs.

Alors, parfois le style est lourd. L’aspect « ouah, je n’en reviens pas de ce qui m’arrive » peut être un peu lassant vers la fin. Mais franchement, quelle magnifique aventure humaine ! Quelle audace d’avoir osé aller vers les gens comme ça. D’avoir voulu partager avec eux et ne pas seulement établir une relation commerciale. Une aventure à découvrir, car, comme le dit Kyle « L’important, dans le projet du trombone rouge, ça n’a jamais été un vulgaire petit trombone rouge ou une maison au 503, Main Street, à Kipling, en Saskatchewan. Ce qui compte, ce sont les gens qui ont rendu l’aventure possible. »

Détails :

Auteur : Kyle MacDonald
Editeur : Numeriklivres
Date de parution : 03/2011
225 pages

Cette chronique a déjà été lue 4208 fois.

%d blogueurs aiment cette page :