Ventre vide - Audrey GaillardL’auteur va creuser là où ça pourrait être. Elle nous met face à ce qui nous attend peut-être. Et ça remue. Forcément. 

La quatrième de couv :

Des histoires de femmes d’aujourd’hui, d’amies ou de mères, en apparence ordinaires alors que le style saigne, qu’il flingue. Ces femmes sont en crise, chacune à sa manière, désir d’enfantement ou rejet ou indifférence à vivre. Même « Le bouquet de fleurs de lilas empeste la cuisine ». De ces crises dont on ne sort pas indemne, si l’on en sort. Des nouvelles qui laissent hors d’haleine tant elles sont cinglantes. Audrey Gaillard est une bouchère, elle dissèque les sentiments, en perce les abcès. Sniper, elle tire à vue sur ce qui dérange. Elle explore nos étages de rien, l’inanité, nos jachères d’âme. C’est qu’elle nous parle de nous, en creux, à la déchirure, au plus sensible de nous : humanité à fleur de peau, à fleur de nerfs.

Jean-Pierre Cannet

Mon avis :

Des histoires de femmes : la fille portant le poids d’une mère dont il faut s’occuper, des jeunes filles-mères dans un foyer, une femme apprenant la grossesse  de sa soeur alors qu’elle ne pourra jamais avoir d’enfant, une autre qui a du mal à accepter le nouvel homme de sa mère, une fille face à son père qui perd la mémoire, une femme face à la perte de désir pour son mari…

Il y a toutes les femmes dans ces nouvelles. Toutes celles que l’on aurait pu être, celles que l’on sera peut-être, celles qu’on aimerait devenir. Il y a la douleur, l’envie de se soustraire aux obligations sociales de bienséance, l’envie de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Il y a de la jalousie, de la frustration, de la peine, des crises.

Et c’est tout ça qui remue dans ce Ventre vide. Parce que l’auteur va creuser là où ça pourrait être. Qu’elle nous met face à ce qui nous attend peut-être. Et ça remue. Forcément.

Extraits :

Lire le début en ligne.

Un extrait a été publié dans L’extrait du mardi.

Détails :

Auteur : Audrey Gaillard
Editeur : Publie.net
Date de parution : 17/03/2014

Cette chronique a déjà été lue 7147 fois.

%d blogueurs aiment cette page :