Atlantido – Comte KerkadekUn brin humour grinçant, un brin humour noir, un brin humour surréaliste, c’est un peu tout ça ce récit !

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Il fallait bien partir à la découverte de la suite de Pacifico. Pour savoir comment nos compères allaient se sortir de leur quête !

La quatrième de couv :

Accusés de crimes qu’ils n’ont pas commis, responsables du déclenchement des pires émeutes interethniques de New Haven, Gaspard et Léo, deux marginaux employés dans un restaurant de poulets frits, prennent la fuite à bord de leur Buick. Si la police du Connecticut les cherche, eux recherchent l’apoyotl. L’apoyotl, c’est cette plante océanique dont on dit qu’elle donne accès à l’Autre Monde, le monde d’après la mort dont aucun humain n’est jamais revenu. Pour retrouver l’apoyotl, ils traverseront le grand continent américain, ils croiseront le chemin des Black Power, du Ku Klux Klan, de la CIA, visiteront les arcanes du Smithsonian Institute, rencontreront un gentilhomme de Calabre aux difficultés érectiles, un mort qui revient à la vie, une veuve nymphomane dans sa plantation, un voyant du bayou qui ne vit rien venir, mais surtout ils affronteront l’infâme Docteur Furtado dans un combat sans merci; Furtado, le Fu Manchu de l’Occident, le génie du Mal qui fera tout pour mettre la main sur l’apoyotl. Jusqu’au bout de la route, Gaspard et Léo savent qu’ils doivent trouver l’apoyotl avant Furtado, avant qu’il ne soit trop tard. Avec « Atlantido », le Comte Kerkadek signe un livre surréaliste, drôle et noir, parfois grinçant, qui comblera les lecteurs de « Pacifico » mais surtout ravira les autres. « Atlantido » est son deuxième roman.

Mon avis :

Dans Pacifico il était donc question de poulets, de logique pas toujours très logique, d’une quête de l’apoyotl pour accéder à l’Autre Monde… Cette fois, nos deux compères, Gaspard et Léo, l’auteur et le narrateur donc si vous avez bien suivi la dernière fois, vont se retrouver de nouveau dans un beau bazar !

Accusés d’un crime, ils doivent fuir la police pour pouvoir poursuivre leur recherche du Docteur Furtado. Traversant les USA dans presque tous les sens, ils vont se rendre compte que celui-ci a déjà commencé à expérimenter « en vrai » son fameux apoyotl… provoquant des effets étranges. Gaspard et Léo sont en effet témoins, et parfois partie prenante à leur corps défendant, de relations sexuelles interethniques qui posent souvent problème dans des états racistes. Bizarrement, ces faits prennent place dans des villes où un fast food Furtado’s s’implante. Et donc leur fameuse recette de poulet frit au piri-piri. Hasard? Coïncidence? Nos deux enquêteurs ont leur petite idée sur le sujet.

Comme dans le premier tome, cette histoire est complètement barrée. Au point de se demander ce que l’auteur, enfin le Comte Kerkadek, vu que l’auteur c’est Gaspard, enfin donc ce qu’il prend comme substance psychotrope pour nous inventer un récit pareil ! Si vous vous dites que ce livre n’est pas pour vous car trop étrange (ce que je peux comprendre, vu la 4e de couv et ce que je vous en dit), n’oubliez pas que ce livre, comme le premier, est aussi une critique de la société. Un brin humour grinçant, un brin humour noir, un brin humour surréaliste, c’est un peu tout ça ce récit !

Est-ce qu’ils vont mettre la main sur l’apoyotl et en profiter pour faire un tour dans l’Autre Monde avant de sauver notre monde ? Ah ça non, je ne le dirais pas. A toi de la découvrir ami lecteur !

Extrait

Lire un extrait sur le site de la maison d’édition.

Un extrait a été publié dans l’extrait du mardi.

Détails :

Auteur : Comte Kerkadek
Éditeur : Les éditions de Londres
Date de parution : 2012
163 pages

Cette chronique a déjà été lue 9835 fois.

%d blogueurs aiment cette page :