Après Indignez-vous, voici le cri de révolte de la génération 80-90. A télécharger gratuitement pour en débattre ensuite avec l’auteur !

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

La semaine dernière sur twitter (oui, encore twitter… un peu addict moi ? peut-être un peu !) @studiowalrus disait : « « Génération enragée » dans le top 100 de l’iBookstore. Objectif: top 10! Aidez-nous, c’est gratuit! ». Bon, on me dit c’est gratuit, alors je ne prends aucun risque à télécharger n’est-ce pas ? Allez hop, je télécharge et je lis dans la foulée !

La quatrième de couv :

Plus qu’un cri, un hurlement: celui d’une génération entière face à son échec global et cuisant. A travers de grands thèmes tels que l’éducation, le monde du travail ou l’engagement politique, Jiminy Panoz dresse le portrait de la génération Why: une génération qui aura connu Tchernobyl, les crises boursières, le chômage massif et le Sida. Un véritable appel à la prise de conscience, et à la révolte. Génération Enragée sera peut-être le Indignez-vous de la génération 80-90.

Mon avis :

« Mettez ça sur le compte des crises: il n’empêche que personne n’a jamais haussé le ton et foutu un coup de pied au cul de ceux qui foutent le monde dans la merde (traders et investisseurs compris). Ils déconnent grave parfois, ils ont prouvé qu’ils n’étaient dignes de confiance mais on les laisse faire, encore et encore, en faisant porter leur fardeau à tous les autres. Qui pour leur mettre une putain de claque un jour ? Qui pour les remettre à leur place ? Ce sont les seuls à ne jamais avoir à subir les conséquences de leurs actes. Et si l’on décidait, tous ensemble, de les attaquer pour crime contre l’Humanité ? Après tout, ils ont brisé la vie de centaines de milliers de personnes en 2008. »

A trois ans près, je ne fais pas partie de la génération Y, dont il est question dans ce manifeste. Pourtant, je suis tombée d’accord tout de suite avec ce cri de révolte, même si parfois on sent le besoin de crier très fort juste pour être entendu un peu. L’extrait précédent, par exemple, reflétait exactement ce que je pensais après avoir vu Inside Job. Et l’idée du crime contre l’Humanité m’avait déjà traversé l’esprit à ce moment-là.

Tous les points abordés dans ce texte sont pertinents : le système éducatif français qui n’est plus au point, un marché du travail déconnecté de la réalité, une orientation inefficace qui laisse des tas de jeunes sur le carreau ou dépités de ce qui leur est offert. Bref, une génération qui a envie, qui voudrait changer les choses, qui voudrait avancer et avoir le droit, elle aussi, à une chance. Mais comment faire ? Car c’est bien là que le bât blesse. Jiminy Panoz ne propose pas de solutions. Et je n’en ai pas non plus. D’ailleurs les prochaines élections françaises me laissent perplexes, tant les candidats potentiels me semblent peu aptes à changer les choses.

Mais là où la génération Y a une longueur d’avance sur ma génération, la génération X, c’est dans sa maîtrise de l’outil web. Cette génération est celle qui est quasi née avec Internet, l’ordinateur, les réseaux sociaux. Alors pour continuer le dialogue, Jiminy Panoz lance sur son site une invitation au débat. Parce qu’il pense que « le Peuple a oublié qu’il était souverain et qu’il pouvait changer la société, je pense également que les politiques oublient parfois qu’ils sont élus par le Peuple et pour le Peuple ».

Alors si l’état actuel de la société française vous dérange aussi et si vous avez de bonnes idées pour améliorer les choses ou faire des propositions, vous pouvez télécharger le livre et relayer, partager, remettre en cause ou même critiquer la démarche. Peut-être que de tout cela sortira quelque chose d’utile pour tous.

Alors téléchargez gratuitement Génération enragée chez Immatériel ou sur l’iBookstore pour les iPhone, iPad et iPod.

Extrait :

Que l’on ne vienne pas se plaindre que les ados et jeunes adultes lisent de moins en moins quand on leur propose des livres aussi chers qu’un DVD, quand on ne leur propose pas d’auteurs de leur propre génération, qu’on ne leur propose pas des auteurs qui leur parlent ! Certains sont coupables de ne mettre en avant que des livres formatés pour la citadine de 35 ans. Au final, on ne présente pas aux jeunes des auteurs qui leur ressemblent, on traduit des auteurs américains qui pourraient les intéresser. N’avons-nous, à ce point, aucune vision de l’avenir pour abandonner toute une génération sans remords ?

Détails :

Auteur : Jiminy Panoz
Editeur : Walrus
Date de parution : 10/08/2011
40 pages

Cette chronique a déjà été lue 5399 fois.

%d blogueurs aiment cette page :