Jambes fluettes, etc. - Tom RobbinsMettez de côté tout ce que vous connaissez de la réalité et laissez-vous embarquer dans celle de cet auteur immanquable.

La quatrième de couv :

Ellen Cherry n’avait aucune intention d’épouser Randolph “Boomer” Petway, son flirt du lycée. Car quand on ambitionne de devenir artiste, un ex devenu soudeur ne présente pas grand intérêt. Ellen Cherry préfère fuir sa ville natale pour les lumières de Seattle où elle expose ses premières toiles. Jusqu’au jour où Boomer vient la chercher au volant d’une caravane transformée en dinde géante. Elle succombe, et les deux jeunes mariés partent pour New York. Mais dès leur arrivée, Boomer et sa dinde roulante vont lui voler la vedette et s’accaparer l’attention de l’avant-garde artistique. Ellen Cherry se reconvertira alors comme serveuse dans un restaurant tenu par un juif et un Arabe en face de l’ONU.

Sur fond de troubles au Moyen-Orient, de Danse des Sept Voiles et de Super Bowl, Tom Robbins tord le cou aux faux artistes et aux guerres de religion dans un récit brillant et espiègle, aussi incisif qu’il est hilarant.

Mon avis :

Résumer un Tom Robbins, c’est comme tenter de s’arracher une dent sans dentiste à l’horizon: c’est possible, mais ça ne donne pas envie!

Si on devait essayer quand même, je vous dirais que c’est l’histoire d’une lune de miel qui commence à bord d’une caravane transformée en dinde roulante. Qu’un(e) Boîte de Haricot, accompagné(e) de Chaussette Sale, Cuillère à dessert, Conque et Bâton Peint tentent ensemble de rejoindre Jérusalem. Qu’un Arabe s’associe avec un Juif pour ouvrir un restaurant en geste de « réconciliation symbolique » et qu’ils finiront par rameuter le tout New York pour une finale du Super Bowl qui sera éclipsée par une Danse des sept voiles qui mettra en transe tous les spectateurs. Que…

Non. Laissons le reste. Il y a de fortes chances qu’à ce stade vous ne soyez déjà plus très nombreux à lire cette chronique. Pour ceux qui restent (et si vous êtes encore là, c’est que vous êtes prêts pour Tom Robbins), sachez que sous l’apparent chaos de l’auteur, il y a du génie!

Initialement paru en 1990 aux États-Unis, ce texte n’a pas pris une ride. La plume est ironique envers l’art contemporain et les croyances religieuses aveugles. Elle est incisive sur le conflit entre la Palestine et Israël et réaliste lorsqu’elle questionne. Le tout est servi par des métaphores étonnantes. Des envolées lyriques complètement fantasques. Des dialogues pour le moins singuliers. Des délires remarquables…

Tom Robbins c’est à chaque lecture un feu d’artifice puissance 1000. Au moins. Alors mettez de côté tout ce que vous connaissez de la réalité et laissez-vous embarquer dans celle de cet auteur immanquable. Grand moment en perspective!

Extraits

Un premier extrait de ce livre a été posté dans l’extrait du mardi, ainsi que dans cet extrait du mardi.

Lire un extrait sur le site des éditions Gallmesteir.

Détails :

Auteur : Tom Robbins
Editeur : Gallmeister
Date de parution : 04/06/2014
544 pages

Cette chronique a déjà été lue 1980 fois.

%d blogueurs aiment cette page :