Je sais qu’il y a 469 certitudes dans ce recueil très intéressant à lire !

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Choisi un peu par hasard lors d’un passage dans ma librairie préférée parce que je ne connaissais pas la maison d’édition.

La quatrième de couv :

Pas besoin d’être grand clerc pour constater que, du monde, de soi et des autres, on ne sait pas grand chose. Il n’empêche. Il en est, biologiste, astrophysicien ou écrivain, qui ne désespèrent pas d’en savoir plus. C’est le cas de l’auteur de ce livre. Sa méthode ? Celle du scientifique qui s’apparente à celle du poète ou celle du philosophe: un affût intense qui met en examen tout ce qui tombe sous le regard, l’ordinaire, l’infime, l’incident de préférence. Où se vérifie cette loi heureuse : sous chaque observation, mille énigmes nouvelles.

C’est ainsi qu’Ito Naga, sur les traces de Joe Brainard (« I remember ») et de Pérec (« Je me souviens »), mais en déplaçant l’enjeu de l’enquête vers le réel immédiat, propose l’inventaire amusé, imprévu, forcément provisoire, de ces données d’évidence qui présentent le réel pour ce qu’il est : un univers en expansion infinie.

Mon avis :

469 certitudes pour exprimer l’univers, le monde, l’amour, les mots, les rencontres… 469 certitudes non pas péremptoires, mais poétiques, pleines de vie, tendres et drôles aussi parfois.

469 certitudes pour dire aussi que parfois, on ne sait pas. Où alors pas comme on croyait, pas de la même manière que tout le monde.

469 certitudes pour questionner, inviter à réfléchir, à s’ouvrir.

469 certitudes de bonheur de lecture, tout simplement.

Extrait

Un extrait a été publié dans l’extrait du mardi.

Détails :

Auteur : Ito Naga
Éditeur : Cheyne Éditeur
Date de parution : 2011
74 pages

Cette chronique a déjà été lue 1980 fois.

%d blogueurs aiment cette page :