Les histoires de fantômes ne vous font pas peur ? Vous ne croyez pas à la malchance ? Laissez-vous emmener par Lovecraft. Vous pourriez être surpris !

Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Acheté dans le cadre de la première rencontre des blogueuses de Lorraine, comme expliqué ici.

La quatrième de couv :

Une maison hantée, un orage qui déchire la nuit, des villageois terrifiés par des légendes à vous glacer le sang, des ombres mystérieuses et des secrets pas assez bien gardés… Voici un bref aperçu de l’univers étrange et fantastique dans lequel vous plongeront ces nouvelles.

Amateurs de frissons, découvrez vite ces quelques textes de l’un des maîtres de l’épouvante !

Mon avis :

La nouvelle La peur qui rôde donne son nom à ce recueil composé de trois récits où :

  • la peur rôde à cause d’une maison abandonnée en haut d’une colline et provoque la frayeur de tous les villageois. Une enquête minutieuse va permettre de lever le voile sur une légende vieille de plus d’un siècle et qui sévit sur le Mont des Tempêtes. Mais au prix de combien de vies ? Et surtout notre enquêteur va-t-il pouvoir garder toute sa raison après cette découverte ?
  • une maison maudite qui, au mieux, avait la réputation de ne pas avoir de chance et au pire provoquait la mort de ceux qui l’habitaient. Une nuit dans la cave de cette maison permettra peut-être de tirer tout cela au clair !
  • une tourbière hantée provoque des hallucinations : on y verrait des « danseurs infatigables », des « créatures aériennes vêtues de blanc ». On y entendrait aussi le son du pipeau pendant la nuit…

Nos malheureux héros sont à chaque fois près de perdre l’esprit. Sont-ils victimes de phénomènes surnaturels ou pourrait-il y avoir une explication logique à ces faits qui sortent de l’ordinaire ? En tout cas, dans chacune de ces nouvelles, Lovecraft nous emmène habilement jusqu’au dénouement… quel qu’il soit !

Détails :

Auteur : H.P. Lovecraft
Traducteur : Yves Rivière
Editeur : Folio
Date de parution :15/05/2005
113 pages

Cette chronique a déjà été lue 3532 fois.

%d blogueurs aiment cette page :