Elle lisait beaucoup. Elle ne lisait plus pour apprendre, mais pour découvrir et pour se découvrir. Après chaque lecture, elle trouvait qu’elle avait changé de forme.

Elles vivaient d’espoir – Claudie Hunzinger

 

 

 

 

 

Cette chronique a déjà été lue 2487 fois.

%d blogueurs aiment cette page :