Voilà, je vous l’avais annoncé, trop de livres en attente et de moins en moins de temps. Alors je copie sur Dasola et je vais faire de temps en temps des chroniques express. On commence aujourd’hui avec Stephen King, François Bon et Laurent Graff.

 

Dôme 2 – Stephen King

Dôme 2 - Stephen King

Après le tome 1, je voulais connaître rapidement la suite. Comme pour le premier, les pages se tournaient très vite, les rebondissements se suivent, mais, mais… Même si c’est assez bien mené, j’ai vite eu l’impression qu’il y avait de nombreux passages de « remplissage ». Au final, j’ai bien aimé, mais ça aurait pu tenir en un seul tome. Et on est loin du grand retour de Stephen King !

Morsure (Une grève) – François Bon

Morsure (Une grève) - François Bon

Ça commence par une grève de routiers qui bloque tout une ville. Et puis il y a Morsure, qui a « vécu dehors, si longtemps vécu dehors ». Et celle qui regarde d’en haut, de sa barre d’immeubles, avec ses enfants qui sont arrivés bien trop tôt. Et son compagnon qui passe plus de temps à bichonner sa voiture qu’à prendre soin de sa famille. Il y a aussi celle qui vit celle et qui a peur. Peur depuis qu’elle a appris ce qui s’est passé un jour dans son appartement…

Ces personnages, et bien d’autres encore, subissent cette grève et subissent cette ville qui semble être devenue inhumaine. En refermant le livre, cet été, j’avais bien aimé, mais sans vraiment savoir pourquoi. Depuis, j’y pense régulièrement à ces  personnages. Surement parce qu’ils ressemblent beaucoup à ces personnes qu’on croise tous les jours dans nos villes… A découvrir.

Un extrait a été publié dans l’extrait du mardi.

Selon toute vraisemblance – Laurent Graff

Dix nouvelles pour raconter les histoires de gens ordinaires comme un client mystère, un bébé mort-né, une fille dont le patronyme disparaît littéralement petit à petit… Au fur et à mesure des textes, on découvre des personnages assez transparents, certains sont touchants, d’autres déroutants. On trouve une écriture qui semble simple, mais qui en peu de mots arrive à toucher, à faire résonner quelque chose en nous. Selon toute vraisemblance, vous pourriez aimer !

 

Source de l’image : Pear83

Cette chronique a déjà été lue 7305 fois.

%d blogueurs aiment cette page :