Au bonheur de lire, Collectif

Au bonheur de lire, Collectif

Découvrir ou redécouvrir des textes d’auteurs par leur amour du livre et des mots.


Mais d’où t’es venue l’idée de lire ce livre ?

Liliba et moi, on fait un peu la même chose dans la vie : on est indépendante et notre casquette principale c’est la rédaction de contenu.

Pour avoir un jour répondu à l’une de ses questions concernant le domaine professionnel, j’ai reçu en retour (et sans que je m’y attende le moins du monde) ce livre, plein de marques-ta-page et un carnet (j’adore les carnets : tous. Toutes les couleurs, toutes les tailles, tous les formats, c’est limite une maladie !) Merci encore à Liliba pour la jolie surprise !

La quatrième de couv :

Rousseau fouillant dans la bibliothèque de sa mère, Emnia Bovary soupirant à la lecture de Paul et Virginie, la Petite Tailleuse chinoise et ses compagnons sauvés de l’enfer par Balzac, Nathalie Sarraute dévorant Rocambole, Montag, le pompier prêt à tout pour sauver les livres… Que de héros dont la vie a été bouleversée par la lecture de quelques pages!

Ecrivains ou héros de romans, tous peuvent témoigner de ces moments de bonheur où plus rien n’existe, hormis les histoires enfouies entre les pages d’un livre.

Mon avis :

On a là quinze extraits de roman. De Flaubert à Pennac, de Zola à Rousseau, de Montaigne à Pennac, on a une représentation de diverses périodes de la littérature avec un point commun, l’amour des livres et des mots. A travers ces extraits, ces auteurs nous livrent, soit directement soit à travers leur personnage, des souvenirs de lecture, des moments de bonheur autour des mots, l’importance de ce qui se trouve derrière ces feuilles de papiers imprimées.

On découvre ou on redécouvre des textes classiques. On compare les rapports que l’on a aux mots, aux textes, aux livres. Et puis l’histoire s’arrête et on a qu’une envie, continuer à lire les aventures de ces amoureux des mots.

Pour ma part, c’est Ray Bradbury et Fahrenheit 451 que je vais découvrir au plus vite. Je me souviens avoir vu le film il y a très (très) longtemps, mais en lisant l’extrait disponible dans le livre, je me suis rendu compte que je  n’avais jamais lu le livre. Et dans un monde où la liberté de penser et la liberté d’opinion ne vont pas toujours de soit, il est important de se rappeler toute la liberté et l’évasion que nous apportent les livres.

Extraits

Un premier extrait de ce livre a été posté dans l’extrait du mardi.

Produit d’une société hyperconsommatrice, le livre est presque aussi choyé qu’un poulet gavé aux hormones et beaucoup moins qu’un missile nucléaire. Le poulet aux hormones à la croissance instantanée n’est d’ailleurs pas une comparaison gratuite si on l’applique à ces millions de bouquins « de circonstances » qui se trouvent écrits en une semaine sous prétexte que, cette semaine-là, la reine a cassé sa pipe ou le président perdu sa place.

Comme un roman, Daniel Pennac

Détails :

Auteur : Collectif
Editeur : Folio
Date de parution : 06/05/2004
107 pages

Cette chronique a déjà été lue 2396 fois.

5 réactions au sujet de « Au bonheur de lire, Collectif »

  1. Oui Ray Bradbury c’est vraiment bien !
    Ce livre me tente bien, ça doit permettre de connaître de nouveaux auteurs ou de nouvelles oeuvres. Et puis quel meilleur sujet que la lecture?

    1. Oui très sympa, mais c’est les personnages de ces auteurs qui parlent de leur amour des livres. Mais bon, indirectement, oui c’est le auteurs 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :