On m’avait prévenu, je l’avais vu un peu sur tous les blogs : ne pas commencer ce livre si on n’a pas devant soi le temps nécessaire pour le finir. Je n’ai écouté personne et je me suis lancée un vendredi soir, à la veille d’un week-end bien chargé !

La quatrième de couv :

Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront…

Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.

Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène: survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort.

Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Mon avis :

… et le premier soir je ne suis pas allée me coucher avant deux heures du matin ! Et le samedi, je grappillais des moments sur mes autres obligations pour connaitre la suite. Le dimanche, déjeuner de famille, on rentre tard, il FAUT que je connaisse la suite !

Ça fait quand même bien longtemps que je n’avais pas lu de la littérature jeunesse. Hum en fait depuis ma jeunesse (bon c’est vrai, il y a eu Maximonstres récemment, mais c’est encore autre chose). Je n’accroche pas en général : trop mièvre, trop de vampires, trop de bons sentiments, enfin, pas mon style. Là, à force de voir fleurir cette couverture dans  tous les coins et recoins de la blogosphère, je n’ai pas pu résister.

Ce livre est destiné au douze ans et plus. Donc on ne perd quand même pas tous les clichés jeunesse : l’histoire d’amour, des scènes qui, même en étant parfois violente, ne le sont jamais dans les mots, mais dans la façon de s’imaginer, de vivre cette histoire à travers les héros.

En même temps, la télé-réalité décrite par Suzanne Collins est aussi le reflet de nos télé-réalités d’aujourd’hui : les gens qui se battent, métaphoriquement, pour être l’élu parmi les autres chanteurs, mannequins, aventuriers ou simplement les autres personnes présentes dans une pièce sous l’oeil d’une caméra sans avoir de talent particulier. Des participants qui élaborent des stratégies pour « rester vivant » dans l’aventure. Et qui en ressorte riche et célèbre… Comme nos participants aux Hunger Games

Je termine donc ce livre sur ces pensées. Pleine d’admiration pour l’auteur qui a réussi à me tenir en haleine jusqu’à la fin du livre. En me disant que franchement, ça va être dur de tenir jusqu’en mai pour la suite. Quand je vois le premier chapitre du second tome. Pleine d’espoir, je pense trouver la réponse à certaines questions…

Non, en fait, le premier chapitre du tome deux n’est pas là que pour me torturer encore plus. C’est décidé. Je file de ce pas à la librairie anglaise pour le trouver en VO. À suivre…

D’autres avis disponibles sur Livraddict.

Détails :

Auteur : Suzanne Collins
Le site officiel du livre : Hunger Games
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de parution : 27/09/2009
399 pages

Cette chronique a déjà été lue 3090 fois.

%d blogueurs aiment cette page :