Un matin, un homme se réveille et se dit « Tiens, et si j’écrivais 52 nouvelles en 52 semaines ? ». Cet homme un peu fou, c’est Neil Jomunsi, que j’avais découvert grâce à Je suis rage.

Bon, il a certainement dû réfléchir un peu plus que ça avant de se lancer, mais quand même, avouez que c’est une idée un peu folle ! D’où lui est venue cette idée ?

Du maître Bradbury, bien sûr :

« Écrire un roman, c’est compliqué: vous pouvez passer un an, peut-être plus, sur quelque chose qui au final, sera raté. Écrivez des histoires courtes, une par semaine. Ainsi vous apprendrez votre métier d’écrivain. Au bout d’un an, vous aurez la joie d’avoir accompli quelque chose: vous aurez entre les mains 52 histoires courtes. Et je vous mets au défi d’en écrire 52 mauvaises. C’est impossible.« 

Tous les détails de ce projet un peu fou (#ProjetBradbury) se trouvent sur le site http://projetbradbury.com. Et ce vendredi, c’est déjà la 11e nouvelle qui sera mise en ligne pour les abonnés.

Comment cela fonctionne ? Vous pouvez acheter chaque nouvelle sur AmazonSmashwordsKobo et sur l’iBookstore d’Apple. Ou alors vous pouvez vous abonner au projet et recevoir toutes les semaines votre nouvelle dans votre espace… avec des bonus en plus !

Bien… Après cette présentation, qu’est-ce qu’il en est des textes ? Aujourd’hui, je vous présente les quatre premières nouvelles !

Nouveau message

Nouveau message - Neil Jomunsi

Samuel est un geek, le vrai, celui qui craque n’importe quel système en 30 secondes et qui n’a pas de vie. D’autant qu’il travaille pour les plus hautes instances du gouvernement et qu’il est donc tenu au secret sur ses activités professionnelles. Sa vie se résume à son travail, la télé et sa pizza du soir. Pourtant, comme n’importe quel homme, Samuel aimerait bien avoir une copine.

Alors le jour où un spam arrive sur sa boîte email pour lui vanter un nouveau site de rencontres, il va d’abord agir en vrai geek : trouver la faille dans son système de protection! Après des heures de recherche, il va s’avouer vaincu… et s’inscrire sur ce fameux site qui lui promet de lui trouver LA perle rare, celle qui lui correspondra parfaitement… Et, contre toute attente, il va accrocher avec une jeune femme. Et même tomber rapidement amoureux! Mais que cache-t-elle pour avoir si peur de se montrer ?

Ça, bien sûr, je ne vous le dirais pas ! Mais ce que je peux vous dire, c’est que cette nouvelle est une belle entrée en matière pour ce projet et qu’elle m’a donné envie de continuer (ouf, heureusement, car je m’étais déjà abonnée au projet !)

Le dernier invité

Le dernier invité - Neil Jomunsi

Un enterrement ce n’est jamais joyeux. Et ce jour-là, c’est la grand-mère d’Édith qui a été enterrée. Toutes les formalités sont réglées, le cercueil déposé dans sa dernière demeure, il ne reste qu’à affronter le repas familial qui suit. Affronter parce qu’Édith sent bien que l’ambiance lourde qui plane sur la famille ce soir-là n’est pas seulement due à la disparition de la mamie.

Alors elle se contente d’aider comme elle peut en arrangeant les bouquets, distribuant les petits fours, ne comprenant pas pourquoi son père s’entête à lui répéter que « tout va bien se passer« .

Vient l’heure de passer à table. Tout le monde s’installe. « Une chaise vide narguait l’assemblée et paraissait attendre un dernier invité. Sa mère lui racontait qu’autrefois, lors des veillées funèbres, on laissait une assiette vide en mémoire du mort. » Quand soudain… quelqu’un frappe à la porte. La consigne de son père ? « A partir de maintenant, tu ne lèves plus les yeux… » Que va-t-il donc se passer dans cette veillée funèbre ?

Onkalo

Onkalo - Neil Jomunsi

Avec la fonte des glaces, une équipe découvre dans un endroit qui semblait jusque là inhabitable des traces d’une vie vieille de plusieurs milliers d’années. Une équipe de spécialiste est envoyée sur place pour tenter de comprendre l’origine de cette vie. Des archéologues, bien sûr, mais aussi une personne ultra-sensible aux « ondes », une fervente croyante et un mystérieux homme qui va tous les suivre à distance.

Bien curieuse équipe, n’est-ce pas ? Mais c’est que ce qui a été découvert l’est tout autant ! Les installations trouvées laissent à penser que cette ancienne civilisation était bien plus avancée que la nôtre ! Mais surtout, cette installation dégage des ondes négatives. Nola, l’ultra-sensible, ressent même un danger de mort, un avertissement qui la pousse à vouloir s’enfuir de là plutôt que de descendre dans ce labyrinthe pour découvrir le terrible secret.

Parce que parfois, si le chemin est ardu pour arriver au but, c’est que d’autres ont tenté de brouiller les pistes afin de protéger les générations à venir… Mais vous connaissez les Hommes… Quand la curiosité et l’envie du pouvoir sont plus fortes que tout, c’est tout l’équilibre du monde qui est peut-être remis en cause !

Kukulkán

Kukulkán - Neil Jomunsi

Cayetano est LE spécialiste des termites et toutes ces bêtes qui aiment à grignoter les morceaux de charpente ou de fondations. Alors quand Jane l’appelle, affolée, il y va. Même si ça fait 15 fois qu’elle hurle aux loups, pensant sa maison habitée par le diable.

Et pour une fois, Jane a raison. C’est bien des bêtes qui grignotent peu à peu sa maison. Mais le temps pour Cayetano de repartir chez lui trouver le produit adéquat, que la maison de Jane disparait sous terre, avec son habitante… Cayetano est perplexe. Il n’a encore jamais vu ça ! Mais, par conscience professionnelle il décide d’inspecter les décombres. Il veut comprendre ce qui se passe.

Quand une autre maison du quartier disparait dans les mêmes conditions…

Quelles sont donc ces nuisibles qui détruisent aussi rapidement les fondations d’une maison ? Et pourquoi tous les problèmes se trouvent concentrés dans un périmètre très restreint ? Jusqu’au bout il mènera l’enquête, bien décidé à avoir le dessus sur ces « bêtes » !

 

Quatre nouvelles, quatre bonnes surprises. Pourtant elles ne sont pas toutes spécialement dans mon style de lecture habituel. Mais elles ont ce petit quelque chose en plus de suspense, de retournement final inattendu qui fait qu’on va à chaque fois jusqu’au bout sans s’ennuyer !

Mention spéciale aussi pour les couvertures réalisées par Roxane Lecomte (je vous mets son twitter, en attendant le retour du site http://chapalpanoz.com/, en panne actuellement suite à un problème de l’hébergeur).

A suivre bientôt, les quatre nouvelles suivantes du #ProjetBradbury!

Cette chronique a déjà été lue 6946 fois.

%d blogueurs aiment cette page :